Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/10/2010

Belgique unitaire ?

Pourquoi le belge francophone est il aussi attaché à son Pays ? Immédiatement il répondra belge s'il est interrogé sur sa nationalité. Le flamand répondra d'abord qu'il est flamand. Il semble donc tout naturel que plus d'un électeur sur trois vote en Flandre pour un parti séparatiste. Bien entendu ce parti n'a pas d'équivalent aussi important au Sud du Pays qui ne rêve que d'unité nationale. 

Le wallon et le bruxellois se vanteront d'avoir des amis flamands qui sont bien loin de toutes ses querelles communautaires et avec lesquels, donc, ils entretiennent les meilleures relations. Ils ont de la chance, leurs amis ne font pas partie des 30% (demain 40%) de la population qui vote pour la N.V.A.
Ni des électeurs du CD&V. Parti qui ne souhaite pas se démarquer de la N.V.A. de peur de perdre son électorat. Comprenne qui voudra !
Le belge francophone est persuadé que son homologue du Nord partage ses vues unitaires. Et les journalistes francophones de relayer cette vision confortable en occultant la réalité : il y a un réel fossé entre les deux communautés. Culturel, économique, linguisitique, politique...

Les politiciens du Nord se sont servis de la Belgique jusqu'ici. Ils n'en ont plus besoin. Et tôt ou tard, de leur chef, la nation disparaîtra, faute de réelle cohésion des peuplades qui l'habitent.

Bientôt la révision de la Loi de financement permettra aux flamands de retenir toute la recette fiscale générée sur leur territoire.  A partir de ce moment que restera t'il à gérer à l'Etat belge ?

14/08/2008

Un peu de respect svp

Le 13 octobre 2007 LA LIBRE publiait un article relatant le caractère illégal des additionnels communaux votés tardivement dans certaines communes du royaume. Relayée (en privé) par les agents du fisc eux mêmes cette information a vite fait le tour des chaumières wallonnes et bon nombre de contribuables optimistes se sont fendus d'une lettre de réclamation à leur Directeur des contributions. En dehors de toute considération sur le manque de civisme de la démarche il fallait bien admettre qu'un recours massif contre les additionnels communaux votés en violation de la Loi serait de nature à rappeler à nos mandataires que le respect de la législation n'est pas réservé au seul citoyen lambda. Bien sûr les directeurs ont débouté les plaignants avec des arguments plutôt légers supputant que bon nombre d'entre eux ferait l'économie d'un procès. Mais le législateur a fait plus fort encore en votant en pleine période estivale, le 24 juillet 2008 exactement, une Loi régularisant à postériori toutes les décisions communales prises en infraction. Merveilleux. Est ce là, la sécurité juridique ? La rétroaction de dispositions légales à tous les domaines de la vie courante devient de plus en plus fréquente. Digne des meilleures dictatures (de droite comme de gauche). Se trouveraient-ils des juristes pour fédérer le ras le bol des citoyens et faire comprendre une fois pour toutes à nos dirigeants qu'il est grand temps de respecter le citoyen.